La Motte Chalancon

Français (Fr)English (UK)
L'EAU :

Motte Chalancon Article fait par l'école de la Motte

D'où vient l'eau de La Motte ?

Ø Le captage et la conduite jusqu'à La Motte :
L'eau sort de la montagne au Pas de l'échelle à Chalancon. Elle descend dans une canalisation vers La Motte en suivant la route de « la rivière » puis arrive au réservoir placé sur une butte. Comme le réservoir est situé moins haut que le captage, l'eau a suffisamment de vitesse (de pression) pour remonter. Quand le réservoir est trop plein, l'eau en trop descend par un trop plein pour aller à la rivière... Sinon le réservoir déborderait !

Une partie de l'eau venant de Chalancon ne passe pas par le réservoir. En effet, juste avant, la canalisation se divise en deux et une petite partie de l'eau alimente les maisons construites sur les hauteurs du village, sans être stoppée par le réservoir et en ayant ainsi suffisamment de pression (Clair Matin, Bramefaim...).

La grande partie de l'eau arrive au village de La Motte. Là, des canalisations apportent l'eau à chaque maison. Cette eau est d'une excellente qualité. Il faut quelquefois un très faible ajout de chlore pour désinfecter les canalisations. Sinon, l'eau est non traitée.

Ø Un peu de géologie :
Le sol est composé de plusieurs couches de roches. Sous les deux falaises calcaires du pas de l'échelle, nous trouvons une couche très épaisse de marnes (environ 3000m de profondeur) (Photo 1). En montant dans la cuvette de Chalancon, nous trouvons en dessus de la couche de calcaire, une couche de marno-calcaire, imperméable (Photo 3).

Mais, le calcaire « en grand » est fissuré et donc perméable. L'eau ne peut circuler que dans cette couche et peut ainsi « sortir » par des failles (la source du Pas de l'échelle).

 
LA STATION D'EPURATION :

Station d'épuration Ø L'historique :

dès 1995, la commune (avec Cornillon sur l'Oule) a construit un collecteur des eaux usées de 4,2 km.

Dans un souci de préservation de l'environnement et pour répondre aux obligations légales, les communes de la Motte et de Cornillon sur l'Oule se sont dotées d'une station d'épuration en 1997. Sa capacité est de 3000 équivalents habitants. Le procédé choisi est un décanteur digesteur suivi d'un lit bactérien et d'un traitement tertiaire aux rayons ultra-violets. Cette solution a été retenue pour sa rusticité et son moindre coût de fonctionnement, mais aussi pour la qualité des rejets, la facilité d'utilisation, la qualité des boues produites et sa capacité à absorber une grande différence de population l'été (multipliée par 10).

Des mesures ont été prises pour limiter au maximum les nuisances que pourrait apporter la station.
au niveau du bruit: écran phonique sur le dégrilleur, choix de la programmation, au niveau olfactif: capotage des ouvrages, pot de désodorisation au charbon actif, au niveau de la qualité des eaux traitées: infiltration en fin de circuit dans la nappe, au niveau de la protection des ouvrages: construction d'un merlon de protection et d'un piège à rochers, enrochement de la rivière, au niveau de l'intégration paysagère: construction d'une butte pour la dissimuler, plantations de résineux, engazonnement, ouvrages non crépis,au niveau du stockage des boues: capacité doublée pour tenir une année.

Les boues, d'excellente qualité, sont épandues pour une valorisation agricole après analyses et selon un plan d'épandage.
Depuis de nombreux travaux ont permis de raccorder la plus grande partie de la population.

La première conséquence de cette politique volontariste est une qualité des rivières qui sont déclarées chaque année aptes à la baignade, comme d'ailleurs le Plan d'eau du Pas des Ondes..

Ø Le fonctionnement :
Article fait par l'école de la Motte

1. L'eau passe d'abord dans un dégrilleur qui retient les gros déchets et les évacue dans une poubelle.
2. L'eau usée passe ensuite dans un premier « bassin de décantation » où des bactéries anaérobies consomment les matières organiques. Les boues se déposent au fond.
3. L'eau passe ensuite dans un deuxième bassin aéré, rempli de roches volcaniques (pouzzolane), où peuvent se fixer des bactéries aérobies qui consomment aussi les matières organiques.



4. L'eau passe ensuite dans un décanteur brasseur, qui brasse l'eau et fait tomber les toutes dernières boues au fond. L'eau devient limpide.
5. Elle est encore filtrée par du sable, puis enfin passe dans des canalisations où sont plongés des néons UV qui éliminent les dernières bactéries. Sur mille bactéries, deux seulement échappent à ce traitement. C'est une eau d'excellente qualité qui est donc rejetée dans la rivière.


LE TRAITEMENT DES DECHETS - TRI SELECTIF :

Station d'épuration En relation avec la communauté des communes du diois, la commune a mis en place un tri sélectif et une déchèterie ouverte le lundi et le mercredi de 13h30 à 17h30 et le samedi de 8h00 à 12h00 en juillet et août et le reste du temps le mercredi de 13h30 à 16h30 et le samedi de 8h00 à 12h00. Le SYTRAD est le Syndicat de Traitement des déchets Ardèche Drôme. Fondé en 1992, il est compétent en matière de traitement des déchets ménagers et assimilés, y compris des matériaux issus des collectes sélectives.

A ce titre, il dispose aujourd'hui de :
-  Un centre de tri des collectes sélectives basé à Portes-lès-Valence  ;
- Un Centre d'Enfouissement Technique (CET) installé à Saint-Sorlin-en-Valloire
- Et il est en cours de construction de trois centres de valorisation des déchets ménagers résiduels à Etoile sur Rhône, Saint-Barthélemy-de-Vals et Beauregard Baret.
 
Le SYTRAD compte aujourd'hui : 23 collectivités membres, du Nord et du Centre Drôme Ardèche, en charge de la collecte des déchets (y compris collectes sélectives). Son territoire couvre 358 communes de tailles très diverses et compte près de 500 000 habitants.

Dans le village, les colonnes sont réparties en 4 sites et permettent de récupérer les papiers/cartons, les verres, les corps creux, les huiles automobiles.18 emplacements sans compter ceux des campings privés sont disposés dans le village pour récolter les ordures ménagères. Une collecte a lieu 3 fois par semaine en été et deux fois en hiver.

Les consignes à respecter :

Avant de déposer vos déchets, bien vérifier sur les conteneurs les pancartes identifiant la nature du contenu.

> A déposer dans les conteneurs réservés aux emballages en verre : les bouteilles, les pots, les flacons en verre incolore et coloré.
Ne pas déposer ! : la vaisselle, les vitres, les miroirs, les ampoules, la porcelaine.

> A déposer dans les bacs et conteneurs destinés aux papiers et cartons :
- les journaux, revues et magazines
- les feuilles, papiers et enveloppes
- les cartons d'emballages, cartonnettes de yaourts, boites de gâteaux, paquet de lessive, sacs en papiers, ...
Ne pas déposer ! : Les briques alimentaires qui sont destinées au Bac au Conteneur Jaune, les blisters qui entourent quelques fois les magazines.

> A déposer dans les bacs et conteneurs dits corps creux utilisés pour les flaconnages plastiques, les emballages métalliques et les briques alimentaires :
- les bouteilles d'eau, de lait, les flacons de shampooing ou de gel-douche,
- les boites de conserve, les cannettes, les barquettes aluminium, les aérosols,
- les briques de lait, packs de jus de fruits.
Ne pas déposer ! : Les sacs et films plastiques, les emballages plastiques thermoformés (tels qu'utilisés pour les viennoiseries ou les fruits), les barquettes de poisson ou de viande...

Que faire si les conteneurs sont pleins ou endommagés ?
Il est inutile de déposer ses poubelles de tri à côté du conteneur, elles risquent de ne pas être collectées. Il vaut mieux prévenir la mairie ou la communauté de communes pour qu'elle puisse remédier au problème.

Emplacements des poubelles dans le village :
La Motte chalancon dispose de 18 lieux d'implantation
Le Pallis
Le cimetière
Le quartier de la rivière
Saint Ariès
Les Faysses
Clair matin
Le Gelas (Saint Antoine)
Le lotissement de Fontouvière
Le lotissement des Escoulettes
Le parking principal
Route de Die (près de la supérette)
Route de Die ( centre technique départementale)
Le parking de la poste
Parking de la Génine
Sortie du village route de Nyons
La caserne des pompiers
Place du fort
Chemin de la piscine



Projet de réduction des déchets pat la Communauté de Communes du Diois (CCD):

L'ensemble des communes du Diois produit 4800 tonnes d'ordures ménagères chaque année. Plus du quart sont des déchets verts. Les coûts de collecte, transfert et traitement augmentent régulièrement. Ils sont aujourd'hui de l'ordre de 170€ la tonne.

Baisser les coûts c'est jeter moins. Premier geste à envisager : le compostage. La CCD entend mettre en place plusieurs possibilités de compostage : compostage individuel ou compostage collectif. Le partenariat avec le communauté de pays de Rémuzat va permettre de mutualiser les moyens : utilisation par les habitants des communes de Rémuzat, Cornillac, Cornillon sur l'Oule, Saint May et la Charce de la déchetterie de la Motte et la collecte des fermentescibles des habitants de La motte chalancon, Arnayon, Rottier, Chalancon sur le site du plateau de compostage de Rémuzat.

Il faut aussi noter que la déchetterie de La Motte est accessible à la commune de Pommerol et bien sûr toutes les communes (au nombre de 13) du canton de La Motte Chalancon et selon accord entre la Communauté de Communes de Die et du Diois et la Communauté de Communes du Pays de Rémuzat (CCPR) aux habitants de la CCPR.


© Mairie de La Motte Chalancon

Haut