La Motte Chalancon

Français (Fr)English (UK)
Les Chasséens - Introduction

Vers - 4000, les Chasséens, premiers agriculteurs complets et acteurs de l'économie néolithique (cultures, élevage, village, poterie) peuplent réellement l'ensemble des Baronnies et du Diois. D'abondants vestiges de leur civilisation ont été trouvés au TROU-ARNAUD près de Volvent dont on voit la galerie fouillée ci-dessous; à un degré moindre à COUMBAUCHE à Montmorin, plus quelques traces dans la Grotte de la TUNE à Arnayon.

Pour illustrer cette période nous vous proposons une série de photos de matériel recueilli au cours des fouilles conduites par Jean-Claude DAUMAS et Robert LAUDET ( Section Archéologie du CSCM) dans la Galerie des Pots de la Grotte du Trou Arnaud de 1986 à 1990. Noter que l’accès à la grotte est actuellement interdit par le propriétaire.

Les Chasséens vivaient dans des maisons dont la structure était composée de poteaux, couvertes de toits de chaumes comme l’ont mis en évidence les fouilles lacustres du Jura ou de Charavines, mais ils aménageaient aussi les abris naturels comme le prouvent ces traces de trous de piquets dans l’argile au Trou Arnaud.

Fouilles Trou ArnaudFouilles Trou ArnaudFouilles Trou Arnaud


Outillage caractéristique de ces agriculteurs

- Les lamelles en silex blond enchâssées sur un bâton courbe (faucille primitive pour la moisson).

- Les poinçons taillés dans un os de la patte du mouton, qui servaient à la confection des vêtements en peau ou en tissu et à la vannerie.

- Les haches polies.

- Les meules à grains en grès.

Fouilles Trou Arnaud - SilexFouilles Trou Arnaud - OsFouilles Trou Arnaud - hacheFouilles Trou Arnaud - meule


Les animaux

- La chasse est encore vivace: chamois et cerfs au Trou-Arnaud; cerfs, sangliers, ours, loups, lièvres, oiseaux à Coumbauche.

- Les quatre espèces domestiquées (mouton, chèvre, porc, boeuf) sont présentes à Coumbauche comme au Trou-Arnaud où le mouton est sur-représenté à tel point qu'il est possible de mesurer l'évolution de sa taille moyenne d'une couche à l'autre.

La chasseL'élevage


La culture

La culture est devenue la première source de nourriture.

- Au Trou-Arnaud sont présentes quatre espèces de céréales (les 3 variétés de blé connues à l'époque et l'orge) et deux espèces de légumineuses: lentilles et surtout pois.

- Dégagement et moulage d’une structure en terre crue au Trou Arnaud, ayant servi à stocker des végétaux (plantain et chênopode) probablement pour la fabrication d’un genre de choucroute (étude pollinique de Jacqueline ARGANT).

Fouilles Trou ArnaudFouilles Trou Arnaud - GrainsEpautre


Les poteries

Les Chasséens étaient aussi de remarquables potiers par la qualité de la pâte et de la cuisson, par le soin apporté au lissage. Mais surtout par la beauté de formes sobres à fond hémisphérique.

- Les haches polies.

- Les meules à grains en grès.

Fouilles Trou Arnaud - CoupeFouilles Trou Arnaud - CoupeFouilles Trou Arnaud - Vase


Au Trou-Arnaud l'abondante céramique, parfaitement conservée, a fourni des formes peu courantes dans la Drôme.

Les décors sont rares, ce qui rend d'autant plus précieux ce soleil gravé de Coumbauche à Montmorin (fouilles et croquis Alain MURET)

Soleil gravé de Coumbauche à MontmorinFouilles Trou Arnaud - Céramiques

 
BAUME DU RIF

Baume du RifCe replat à 900 m d'altitude, situé au nord-est de La Motte, permet d'évoquer le passage entre 6 000 et 5 000 ans avant J.-C. des derniers chasseurs-cueilleurs [Castelnoviens utilisant un outillage en silex de burins, grattoirs et microlithes : minuscules pointes de flèches] aux tout premiers agriculteurs. Ils étaient sans doute des pasteurs-cultivateurs venant de Provence et utilisant des outils en silex d'un type nouveau comme les pointes de flèches à tranchant transversal. Baume du Rif

Ils ont aussi laissé des fragments d'un grand vase - la plus ancienne poterie connue du Diois et des Baronnies - à décor d'influence cardiale, réalisé à l'aide d'un peigne à 6 dents, à base de chevrons horizontaux et obliques .

 

 

Photos Robert LAUDET et J.C. DAUMAS


Données tirées des Cahiers de l’Oule de 1994, édités par le Club Sportif et Culturel Mottois.

Pour en savoir plus, voir Cahier de l’Oule spécial Trou Arnaud 1998.


Retour